Okunoshima et ses lapins

Ça aurait pu commencer comme le générique des Petits Malins, tu sais avec l’ours Gabby: » Si tu es triste, que tu as un gros chagrin, tu sais qu’il existe… » Et bah il existe une île appelée « Okunoshima » et il y a plein de lapins très gentils qui réclament des câlins, en échange de graille quand même…

 

Publicités

On a osé? Courir derrière un fromage.

OAO2

On nous a demandé si on allait oser courir derrière un fromage.

Traduction:

« Est-ce que vous allez participer au Cooper’s Hill cheese Rolling Festival?

-Bah regarde la vidéo!

-Ouah, vous êtes génials!

-Géniaux.* »

 

Nouvelle galerie photo: Okunoshima, aka l’île des lapins.

Durant nos pérégrinations au pays du soleil levant, on est partis faire un petit tour sur l’île d’Okunoshima, du coté d’Hiroshima. Enfin quand je dis « du côté » c’est une façon de voir les choses vu que ça prend quand même 3 heures de transport pour les gros crevards comme nous qui n’ont pas les moyens de prendre le Shinkansen.

Bref toujours est-il que si vous êtes en manque d’affection, que vous ressortez d’un chagrin d’amour, que votre femme vous trompe, que vous venez d’apprendre que le Big Tasty n’est plus dispo au Mcdo… bref que vous avez besoin de vous remonter le moral mais genre violemment, c’est l’endroit parfait pour vous !

Continuer à lire … « Nouvelle galerie photo: Okunoshima, aka l’île des lapins. »

Le gratteur, la déception et moi

Bon,

je parle souvent des choses que j’aime.

Et si je parlais des choses que je n’aime pas?

« Non, ça va aller. »

Et bien je vais quand même en parler.

« Relou . »

Je n’aime pas les betteraves, les gens qui font caca dans la rue, le contact du coton et des dents… Mais en vrai, personne n’en a rien à cirer.

Donc je vais parler de ce que je n’ai pas aimé pendant mon voyage. Ou plutôt, je vais parler de CEUX que je n’ai pas spécialement aimé pendant mon voyage ou que je n’aime plus.

Alors, qui?

Si je devais choisir une seule personne là tout de suite, ce serait :

Le profiteur de Mongolie !

Continuer à lire … « Le gratteur, la déception et moi »

Nouvelle Galerie photo : Moscou

Pour le plaisir des yeux et des oreilles (enfin surtout des yeux quoi), une nouvelle galerie photo dédiée à la magnifique ville de Moscou est disponible dans l’onglet « Photos » (logique hein ?), et dans le sous-onglet « Asie ».

Alors oui je sens venir les remarques du genre « Ouaiiiiiis mais en fait la Russie c’est en Europe, la preuve le Zénith-Saint-Petersbourg joue la Champion’s League ! », ce à quoi je répondrai que je m’en bats les steaks.

Continuer à lire … « Nouvelle Galerie photo : Moscou »

Les Russes, leur froideur légendaire et moi

1186273_442021049337623_6512768890630936917_n

Et ouais il est long cet article! Et?

On m’a dit que les Russes étaient froids, peu chaleureux, fermés.

Oui. Fin du texte.

Mais non ! Quand une quadragénaire Russe que tu connais à peine depuis 2 heures te montre sa chatte, tu ne peux pas dire que ce peuple est glacial.

Quoi ? J’y reviendrai, plus tard.

Pendant la traversée de la Russie en train, on a rencontré beaucoup de monde, beaucoup de Russes, et peu de cons. Mais vraiment.

Ci-dessous, 3 histoires de train avec des Russes qui m’ont marqué et qui me font me dire : « Attends, mais qui trouve qu’une majorité de Russes est froide ? »

Continuer à lire … « Les Russes, leur froideur légendaire et moi »

Kobe, brillant. (Drôle hein?)

KIMG7293

J’ai eu l’occasion dans ma vie, de vivre quelques expériences culinaires que j’ai jugé extraordinaires : Ma première Pizza Hut en cheezy crust, mon premier Panino de chez Allo Angelo, l’Ultimate Double whooper en Australie, les pizzas du Mancinu à Propriano, un étoilé en Corse, un gastronomique au Grau d’Agde, les patates au reblochon et le sauté de veau au curry de ma mère, mon premier Russe, un curry vert en Thaïlande, mes propres spaghettis a la bolognaise, le flan à la châtaigne de Pero Longo, la tarte aux pommes de ma grand-mère, les burgers faits maison avec mon frère devant des films asiatiques, les carbos de mon autre frère, le jambon au chèvre de Jérémy.

Bref, là je raconte ma vie, mais c’est pour bien montrer que j’aime la bouffe en général et que j’aime découvrir des choses.

On m’a lancé le défi de goûter quelque chose de mondialement connu, graillement parlant: Le (putain de)Bœuf de Kobe.

Continuer à lire … « Kobe, brillant. (Drôle hein?) »

Tribulations d’un français en Sibérie

« Les russes sont antipathiques ».

S’il y a bien une rumeur entendue avant mon départ pour l’Asie qui s’avère complètement erronée, c’est celle-ci. Plusieurs journées de train combinées entre Paris Irkoutsk m’ont en effet permis de rencontrer une foultitude de russes au caractère particulièrement amical, certains se montrant si généreux qu’ils m’ont quasiment redonné foi en l’humanité.

Si je devais établir une théorie sur le pourquoi du comment de cette rumeur, je dirais que cela est en fait le résultat d’une combinaison de 2 autres rumeurs (avérées cette fois ci) qui sont :

  • Les russes ne parlent pas du tout l’anglais, ou au mieux très, très mal… (à quelques rares exceptions près bien sûr)
  • Les russes n’aiment pas les américains.

Du coup, si vous n’avez pas la chance de maitriser le russe et que vous demandez à votre interlocuteur s’il parle anglais, vous pouvez vite être catalogué comme un américain sur un malentendu…

C’est notamment ce qui nous est arrivé lors de notre périple en Sibérie, ce qui a donné lieu à la petite anecdote que je m’en vais vous compter…

Continuer à lire … « Tribulations d’un français en Sibérie »