Punting?

Le punting:

-Pourquoi ça s’appelle comme ça ? Je n’en sais rien et je n’ai pas cherché à le savoir.

Qu’est-ce que c’est ? C’est une longue barque, une pirogue, une gondole, un truc dans le genre quoi.

030
Le fameux engin

Comment on le conduit ? Et bien le pilote, le capitaine, le « puntigueur » ? Ca non plus je ne sais pas comment ça s’appelle, bref, celui qui dirige le bateau a une longue perche…En métal. (Enfin il peut avoir les deux, pour ceux qui ont compris la blague graveleuse.)

011
Probablement un étudiant, qui bosse dans le punting en parallèle, enfin je n’sais pas vraiment

Re-bref, il met cette longue perche au fond de l’eau et pousse dessus pour faire avancer l’embarcation. Quand l’impulsion est donnée, il lui suffit de relever la perche et de la mettre d’un côté ou de l’autre dans l’eau, pour que son navire (Navire ? Oui bah j’ai plus d’autre synonymes !) tourne d’un côté ou de l’autre, comme un gouvernail.

043
On connait pas, elle galérait

Il y a aussi une mini rame pour les boulets qui n’arriveraient pas à se diriger correctement. (Nous nous en sommes servis quelques fois, discrètement).


« A un moment, on a presque coincé une pirogue remplie de touristes asiatiques dans un tunnel entre nous et le mur. Ils étaient terrorisés. Je ne sais pas s’ils parlaient à nous, à leur « puntigueur » qui s’en cognait vraiment ou à eux-mêmes. Quoiqu’il en soit,  je n’ai pas compris ce qu’ils ont dit. Rappelons que la vitesse maximum de ce bateau est de 3km/h et que le fond de l’eau doit être à 1,50 mètres. J’ai eu l’impression dans leurs yeux que nous étions en pleine mer par une tempête de force 9, à 35 nœuds et qu’on torpillait  leur vaisseau, passons. »


Nous avons fait cette activité à Cambridge…

-« Ah bah, l’université de Cambridge ! »

-« Oui, j’y viens. »

Le canot vogue tranquillement sur un paisible canal, le long des jardins verdoyants des universités de ? Cambridge, bien vu. En passant l’université semble différente que celle de Saint-Denis ou celle de Paris 2.

Le punting c’est apaisant.

Les couleurs, le léger clapotis de l’eau, les odeurs d’herbes et de fleurs, les étudiants se pavanant sur les petites pelouses et les autres badauds déambulant sur les nombreux ponts pittoresques, confèrent à l’ambiance de cette balade un charme très anglais.

004
Je vous ai dit que c’était sympa

Pour un peu, je me croyais dans Harry Potter. Il n’est pas à l’université, et ca n’a rien à voir. Ok, je ne vois pas de comparaison, donc je me croyais dans un film qui se passerait à Cambridge, voilà. Je recommande de faire le « puntingeur », une flânerie on ne peut plus roborative.

Y.

Publicités