Le Sud de l’Italie : Les Pouilles et Basilicate


S’il y a bien une chose que l’on retiendra de notre road trip en Europe, c’est que si vous demandez à une Clio de rouler 20 000km en l’espace de 2 mois elle ne va pas apprécier et vous le fera savoir. C’est alors que nous touchions au but, puisque nous étions enfin dans le sud de l’Italie, que nous avons fait cette désagréable découverte. Nous avions certes eu jusque-là des galères mineures telles qu’une panne de batterie (merci à l’Irlandais sympa et son camping-car qui nous ont bien dépannés pour le coup !) ou un allume-cigare tellement sollicité qu’il a à moitié fondu, mais jamais de ce calibre-là, avec des voyants rouges qui finissent par s’allumer les uns après les autres histoire de bien vous foutre les miquettes…

Enfin Bref nous nous sommes donc retrouvés à devoir faire appel à un garagiste afin de changer l’alternateur de notre fidèle destrier mécanique… Cependant, nous avons malgré tout eu de la chance dans notre malheur, puisque nous nous sommes de ce fait retrouvés coincés quelques jours dans le sud de l’Italie, et plus particulièrement la région des Pouilles. Nous avons donc profité de cette opportunité pour visiter le coin, et le moins que l’on puisse dire c’est que nous avons été conquis !

La ville de Bari dans laquelle nous étions logés (spéciale dédicace à la MAIF qui a bien géré le dossier!) offre un bon point d’accroche à partir duquel il est possible d’accéder à de nombreux endroits sans avoir à se farcir une journée de route, tout en disposant d’un vieux centre-ville très sympa regorgeant de restaurants délicieux et pas chers, idéal pour la soirée !

Notre première destination a été le village côtier de Polignano a Mare. Il s’agit dun endroit très pittoresque et reposant pour y flâner tranquillement le temps d’une journée. En plus la couleur de l’eau est à couper le souffle ! Si vous ne voulez pas faire du sur place et tenez absolument à visiter, les magnifiques grottes de Castellana sont à deux pas d’ici.

TDM 1186  TDM 1235

Alberobello est un autre village très pittoresque qui est connu pour ses trulli (trullo au singulier, comme un spaghetto), qui sont des maisons rondes en pierre avec un toit conique. Certains trulli ont des symboles peints à la chaux sur leur toit, tantôt religieux, tantôt pagans, ils sont assez nombreux et ont chacun une signification qui leur est propre. Alberobelle est situé juste à côté de la ville de Monopoli, qui malgré son nom rigolo n’a pas grand-chose de très intéressant à offrir…

TDM 1248  TDM 1250

Bien qu’il ne soit pas situé dans la région des Pouilles mais dans le Basilicate, donc un peu plus loin, ne manquez surtout pas l’occasion de visiter le village de Matera. Même si pour les plus footeux d’entre nous ce nom peut évoquer celui d’un footballeur italien qui s’est notamment distingué un soir funeste du 9 juillet 2006 lors d’une finale de coupe du Monde, les douloureux souvenirs qui ne manqueront pas de refaire surface feront vite place à l’émerveillement face au panorama qui s’offrira à vous, et qui semble directement sorti d’un épisode de Game of Thrones.

En effet, Matera est célèbre pour ses Sassi (là encore, on dit Sasso au singulier), des habitats troglodytiques classés au patrimoine mondial de l’Humanité. C’est vrai labyrinthe de ruelles et de petites allées entremêlées, et lorsque l’on s’y promène on ne peut s’empêcher de penser que cet endroit serait le lieu idéal pour une partie de cache-cache géante. La prédominance de la roche fait que l’endroit peut sembler assez peu coloré, mais ne vous fiez pas à l’impression que donnent les photos, cet endroit est à couper le souffle.

TDM 1403   TDM 1405

L’ancienne ville de Craco est elle-aussi située dans la région du Basilicate. L’endroit est un peu plus compliqué à trouver car il nécessite de prendre des petites routes de terre par moment, mais il s’agit là encore d’un lieu visuellement très impressionnant puisque le centre historique de ce village est officiellement devenu une ville-fantôme suite à une série d’éboulements dans les 60’s qui ont forcé la population à se délocaliser. La visite n’est pas gratuite, et il faut compter environ 10€ pour explorer les lieux. Pour ce faire il faut se rendre à l’office qui est situé un peu plus loin sur la route lorsque vous passez devant la partie abandonnée de la ville. N’hésitez pas à demander des indications aux locaux, car ce n’est pas forcément hyper-bien indiqué… Pour avoir un meilleur aperçu des lieux nous vous invitons à regarder notre galerie de photos sur le village abandonné de Craco !

TDM 1332

En résumé, bien que la région soit moins réputée que des villes telles que Rome ou Venise, ou même que la Sicile, les Pouilles et leurs environs disposent malgré tout de nombreuses perles qui valent largement le détour, pour peu que l’on fasse abstraction sur la route des italiens qui sont dans leur quasi-totalité des surexcités du volant ! Allez-y vous ne le regretterez pas !

V.

Publicités
Catégories :Les récits

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :