Le Kid, le Moine, l’Ami, le GR20 et moi. Chapitre 11 mais aussi le 12 – Finissons ce que nous avons commencé. « Par la force de notre Mental ancestral!»

Bordel! (Quand on arrive sur la piste…)

Mon réveil sonne.

Le son de Born to be alive version longue de Patrick Hernandez agit sur moi comme un électrochoc. Je me lève et commence à entamer quelques petits pas de danse dont j’ai le secret. Un deux, trois, quatre, petit tour sur moi-même, maîtrisé, j’avance vers la porte d’entrée en claquant des doigts et en faisant des clins d’œil au rythme de mes pas, gracieux et dynamiques. Bruno Vandelli.

Bien sûr que non!

En vrai, le son de harpe de mon téléphone m’énerve tellement que je l’attrape, le lance en l’air comme un tennis man et je lui balance un cachou de forain à la Steven Gerard (Au revoir, légende va!). Poteau rentrant! Le téléphone est à terre, je lui saute dessus et le roue de coups en lui crachant : » Ferme la, son de l’enfer! Je m’en cogne du GR20, de ses sentiers, de sa beauté! Je veux juste qu’on me laisse, laisse moi dormir par pitié, je suis cinglé au réveil ! » Et je l’achève en retirant ses touches une à une à la petite cuillère en souriant et en bavant.

J’ai pensé faire ça une ou deux secondes, mais non.

Je m’assieds trempé de fatigue (Acier trempé), m’appuie sur mes jambes. Personne ne se réveille, je me rendors comme complètement bourré. Mais je ne dors que quelques minutes, jusqu’à ce que mes coudes glissent et que je tombe. Je me fait sursauter moi-même. Je m’évite un auto-double coup de genoux dans le visage.

Je suis un peu fatigué je crois. Je ne me suis jamais ré-endormi comme ça. Ah si! Une fois en cours d’histoire, pendant un truc qui ne m’intéressait pas du tout, ça parlait de République, de je-ne-sais-pas-quoi, de je ne-me-rappelle-plus.

Je réveille mes deux compagnons de chambres. Le Kid n’a absolument pas entendu mon réveil. L’Ami émerge, il a la tête dans le pâté mais un bon pâté de campagne profonde. Ses jambes ne font plus partie de son corps. Elles gisent au pied du lit comme un tartare de viande qui sentirait la souffrance et l’épuisement.

Bordel! (Quand on arrive sur la piste…)

Mon réveil sonne.

Le son de Born to be alive version longue de Patrick Hernandez agit sur moi comme un électrochoc. Je me lève et commence à entamer quelques petits pas de danse dont j’ai le secret. Un deux, trois, quatre, petit tour sur moi-même, maîtrisé, j’avance vers la porte d’entrée en claquant des doigts et en faisant des clins d’œil au rythme de mes pas, gracieux et dynamiques. Bruno Vandelli. Continuer à lire … « Le Kid, le Moine, l’Ami, le GR20 et moi. Chapitre 11 mais aussi le 12 – Finissons ce que nous avons commencé. « Par la force de notre Mental ancestral!» »

Publicités

Le Kid, le Moine, l’Ami, le GR20 et moi. Chapitre 10- Du côté négatif de la Force, good bye my lover.

Oh, tu te souviens où on est? Corse Gr20, douleurs, doutes, difficultés, amis?

Oui? Non? Flûte?

Moi je m’en souviens plus que jamais.

On attaque la partie la plus dure de la randonnée.

Quand je regarde la montée d’en bas, j’ai l’impression que ça monte jusqu’au soleil.

J’ai une faim venu d’ailleurs, une faim de loup, mais de loup du Territoire des loups avec cet exceptionnel Liam Neeson. The grey pour les bilingues puristes qui ne supportent pas les titres en français. Je kiffe Liam Neeson. Il aurait fait le GR20 avec ses pouces en me portant sur ses épaules, tranquille.

Quoiqu’il en soit j’ai la dalle et rien dans le ventre. Il me reste un peu d’énergie dans les jambes et également dans les bras.

Avant chaque aventure, je me motive comme si je me faisais une injection de titane direct dans le mental, comme ça j’ai un mental d’acier.

« De Titane? »

Oh, tu te souviens où on est? Corse Gr20, douleurs, doutes, difficultés, amis?

Oui? Non? Flûte?

Moi je m’en souviens plus que jamais.

On attaque la partie la plus dure de la randonnée.

Quand je regarde la montée d’en  bas, j’ai l’impression que ça monte jusqu’au soleil. Continuer à lire … « Le Kid, le Moine, l’Ami, le GR20 et moi. Chapitre 10- Du côté négatif de la Force, good bye my lover. »

Le Kid, le Moine, l’Ami, le GR20 et moi. Chapitre 9- Destruction de membres, destruction de la communauté?

Olala!

Si t’es féru de souffrances sportives, cette journée pourrait t’intéresser. La journée la plus hardcore que j’ai passé, c’est aujourd’hui.

Mon vieux, j’en ai, on en a bavé, plus qu’un escargot quand tu le fais dégorger.

Mon réveil sonne à 4h35.

La musique de « Je te survivrai » de Jean-Pierre François me motive plus que jamais.

La sonnerie de mon réveil est un vieux son de harpe moisi, donc pas J-P François. Pas de musique rien.

« Même pas un « Bump bump » (Booty shake) des 740 Boyz?

-Non, pas de musique, mais t’inquiètes pas, on va booty shaker sévère aujourd’hui. »

Ok. »

Olala!

Si t’es féru de souffrances sportives, cette journée pourrait t’intéresser. La journée la plus hardcore que j’ai passé, c’est aujourd’hui.

Mon vieux, j’en ai, on en a bavé, plus qu’un escargot quand tu le fais dégorger.

Mon réveil sonne à 4h35.

La musique de « Je te survivrai » de  Jean-Pierre François me motive plus que jamais. Continuer à lire … « Le Kid, le Moine, l’Ami, le GR20 et moi. Chapitre 9- Destruction de membres, destruction de la communauté? »

Teaser Ose! Orgie d’aventures

Ça fait quelques temps que je suis parti me balader autour de la planète. Je te montre un peu ce que j’ai pu vivre comme aventures à travers l’Europe et l’Asie dans un smoothie audiovisuel de mes voyages. 🙂 Pour l’instant j’aime bien la Terre.

Ça fait quelques temps que je suis parti me balader autour de la planète. Je te montre un peu ce que j’ai pu vivre comme aventures à travers l’Europe et l’Asie dans un smoothie audiovisuel de mes voyages. 🙂 Pour l’instant j’aime bien la Terre.

Le Kid, le Moine, l’Ami, le GR20 et moi. Chapitre 8 – Shoot de vitamine D

La tempête est passé, le froid est oublié. Enfin…

Le jour se lève. La brume se dissipe. Comme une ancienne gloire du sport, elle a fait son temps. Stop maintenant!

Allez, laisse ta place au soleil stp. Il a été discret ces derniers temps.

Purée! On commence nos journées très tôt quand j’y pense, mais les premiers rayons de soleil agissent sur nous comme si on avait pris 52 kiwis. Je te raconte pas les aphtes…

On remplit nos gourdes et on part à la frontale pour éclairer le peu d’obscurité que la nuit laisse sur le GR20. Il fait de plus en plus jour et donc de moins en moins nuit. Mais génie que tu es, tu l’avais compris!

On commence par une bête de côte , histoire de réveiller notre corps violemment. Comme si tu te levais et que tu dansais sur de l’electro vénère directement.

La tempête est passé, le froid est oublié. Enfin…

Le jour se lève. La brume se dissipe. Comme une ancienne gloire du sport, elle a fait son temps. Stop maintenant!

Allez, laisse ta place au soleil stp. Il a été discret ces derniers temps.

Purée! On commence nos journées très tôt quand j’y pense, mais les premiers rayons de soleil agissent sur nous comme si on avait pris 52 kiwis. Je te raconte pas les aphtes… Continuer à lire … « Le Kid, le Moine, l’Ami, le GR20 et moi. Chapitre 8 – Shoot de vitamine D »

Le Kid, le Moine, l’Ami, le GR20 et Moi. Chapitre 6 (Didier) Des chants, du beau temps

Mon réveil, que je vais exploser si ça continue, sonne.

Encore une fois il est très tôt. Je réveille les autres larrons. L’ami a le sac de couchage trempé, le Kid commence a avoir des vieux signes de petite maladie de merde.

J’ai faim, comme jamais. Heureusement que je vais pouvoir manger une banane séchée et une barre de céréales.

Me voilà repu.

Bien sûr que non, j’ai faim comme si je n’avais pas mangé. Nom d’un énorme veau Orlov!

On se prépare chacun de notre côté. Le Moine est prêt et je découvre qu’il a des restes de la ponctualité monasteriale (Bah quoi?).

J’arrive et il me demande où sont les autres. Il n’est pas content. On commence à s’embrouiller, ça part en grosse baston dégueulasse. Le scélérat me fout un doigt dans l’œil, je lui mord le nez.

Dans la vraie vie, les autres arrivent quelques minutes après. Le Moine a raison. Le retard, c’est quelque chose qui me caractérise bien, mais pas sur le GR20.

« Tu racontes vraiment ta vie? »

Scuze. On part tous les 4 pour doubler les étapes aujourd’hui, soit 30 kilomètres.

Mon réveil, que je vais exploser si ça continue, sonne.

Encore une fois il est très tôt. Je réveille les autres larrons. L’ami a le sac de couchage trempé, le Kid commence a avoir des vieux signes de petite maladie de merde.

J’ai faim, comme jamais. Heureusement que je vais pouvoir manger une banane séchée et une barre de céréales.

Me voilà repu. Continuer à lire … « Le Kid, le Moine, l’Ami, le GR20 et Moi. Chapitre 6 (Didier) Des chants, du beau temps »

Le Moine, le Kid, l’Ami le GR20 et moi. Chapitre 5-Chaud ce Moine

Sous la pluie, sous le vent (Et même si tu crois que c’est fini, écoute, c’est juste une pause un répit… Céline Dion, Garou), sous les doutes, Souleymane Diawara, on décide de prendre une variante plutôt que par les crêtes. Pourquoi? Lis le récit précédent, ou alors je t’explique en 2 mots: Orage, Crêtes, tonerre.

« Ça fait trois. »

Bon, t’as compris. Dans un souci de prudence, on prend une variante pour rejoindre un village plus bas et de là remonter jusqu’à notre prochaine étape: Le col di Verde.

On croise une femme qui nous dit de nous méfier. On raconte que ce chemin est le piège des sangliers, que selon la légende, les sangliers attendent patiemment les randonneurs égarés pour… Ça fout le jetons hein?

Sous la pluie, sous le vent (Et même si tu crois que c’est fini, écoute, c’est juste une pause un répit… Céline Dion, Garou), sous les doutes, Souleymane Diawara, on décide de prendre une variante plutôt que par les crêtes. Pourquoi? Lis le récit précédent, ou alors je t’explique en 2 mots: Orage, Crêtes, tonerre.

« Ça fait trois. » Continuer à lire … « Le Moine, le Kid, l’Ami le GR20 et moi. Chapitre 5-Chaud ce Moine »

Le Moine, le Kid, l’Ami, le GR20 et moi Chapitre 4 – Détour et des choix

Bon, on retourne sur le GR20?

On quitte le refuge d’Asinau, mon blond d’Ami, le Kid et moi, en abandonnant des chevaux.

« T’as un cheval ? » Comme dirait Albert Gibson à Harry Tasker dans True Lies.

Non, pas les nôtres. Ceux qui servent au ravitaillement des refuges et à la livraison du courrier. Et je te promets que j’en ai vu un avec des colis Chronopost sur le dos. Et voilà, je suis un mytho.

Allez, arrêtons de perdre du temps, on vient de terminer une étape, il nous en reste 1 (ou plus) pour être dans notre timing.

L’ascension de l’Incudine fait un peu mal à mon organisme.

Peut-être que je devrais manger un peu plus que des parts pour enfant le soir et des amandes ou banane séchées le midi.

« Tu tiendras. » Me dit mon corps par le biais de ma pensée.

Bon, on retourne sur le GR20?

On quitte le refuge d’Asinau, mon blond d’Ami, le Kid et moi, en abandonnant des chevaux.

« T’as un cheval ? » Comme dirait Albert Gibson à Harry Tasker dans True Lies. Continuer à lire … « Le Moine, le Kid, l’Ami, le GR20 et moi Chapitre 4 – Détour et des choix »

Okunoshima et ses lapins

Ça aurait pu commencer comme le générique des Petits Malins, tu sais avec l’ours Gabby: » Si tu es triste, que tu as un gros chagrin, tu sais qu’il existe… » Et bah il existe une île appelée « Okunoshima » et il y a plein de lapins très gentils qui réclament des câlins, en échange de graille quand même…